Informations

Nos forfaits a Cuba
Nos expériences button

Voyage à Cuba

 

Après des années de repli sur soi, Cuba est de nouveau prêt à attirer de nombreux touristes et à ouvrir son cœur à tous les amoureux du voyage.
Bénéficiant d’une meilleure visibilité internationale sur le plan touristique, visiter Cuba est aujourd’hui possible sans difficultés particulières pour des voyageurs européens.
Avec un pied en Amérique latine, des racines profondes en Afrique et une histoire indissociable de l’Europe et des Etats-Unis, Cuba est un pays passionnant et étonnamment attachant.
L’île de Cuba est devenue au fil des vagues un géant culturel incontournable, contre toute attente et en plein marasme économique. Ambassadrice incontestable, elle a conquis toutes les latitudes de la planète avec ses rythmes musicaux teintés de métissage, sa littérature au goût de liberté, son architecture singulière, quant à ses cigares… c’est tout un univers.
Des façades défraichies des murs de la Havane, aux bars américains hantés par le fantôme d’Hemingway, votre voyage à Cuba vous transportera dans un pays complexe et merveilleux.

cuba visa carte de tourisme

Visa

Nous sommes habilités à délivrer des visas pour Cuba soit par correspondance soit depuis notre agence à Paris située au 17, rue de l’Arsenal.

Les voyageurs doivent être munis d’un passeport en cours de validité.

se renseigner :
info@rootstravel.com

Géographie

Sans aucun doute, la plus grande île des Antilles, Cuba est l’une des plus vastes au monde. Enclavée entre le Tropique du Cancer, l’océan Atlantique, la mer des Caraïbes et le Golfe du Mexique, elle est abrite 14 provinces, de petites îles (îles de jeunesse) et plus de 4000 cayos. L’île principale est plutôt plate, composée de 2 parties : l’oriente ( côte-est) et l’occidente (côte-ouest), rivalisant toutes deux en finesse de sable et en eaux turquoises.

Climat

Sublimes plages, villes au patrimoine culturel mémorable, cigares, rhum, les images associées à Cuba sont variées. Si celles-ci font la notoriété de l’île, la géographie de Cuba, marquée par les magnifiques paysages caraïbes, vient compléter cette belle carte postale. Et c’est cette même implantation géographique qui crée son climat tropical et qui génère deux saisons distinctes marquant l’année et le quotidien des Cubains.

La saison sèche : de novembre à avril. C’est la meilleure période pour séjourner à Cuba. Les températures varient entre 18°C et 26°C de novembre à février et de 27°C à 30 °C pour les mois de mars et avril. Idéal pour les voyageurs en quête de teint hâlé.
La saison humide : de fortes averses mais de courte durée surviennent presque chaque jour. Il y a très peu de chance de croiser un cyclone lors de votre séjour. Si tel était le cas, la défense civile cubaine, qui connaît parfaitement la question, met tout en œuvre pour mettre toute âme à l’abri. Sachez que l’essentiel des dégâts sont d’ordre matériel ou naturel. Pas d’inquiétude en matière de sécurité, l’île procure un sentiment de quiétude et vous y séjournerez en totale sérénité.

Formalités

Roots Travel vous informe que depuis le 1er mai 2010, tous les voyageurs, étrangers et résidents cubains à l’extérieur devront se munir d’une Police d’Assurance de voyage afin de pouvoir rentrer sur le territoire de Cuba. Cette nouvelle législation est une obligation qui s’applique à tous les visiteurs !
De plus, pour l’organisation de vos vacances à Cuba, il est indispensable d’être en possession d’un passeport valable au moins 6 mois après la date de votre retour et d’une carte de tourisme (les enfants et les bébés doivent également en posséder une). Nous nous chargeons d’établir la carte de tourisme faisant office d’autorisation d’entrée si vous nous envoyez la photocopie de votre passeport (uniquement la page avec la photo).
Cette carte est utilisable jusqu’à 6 mois après son émission pour un voyage d’une durée ne pouvant pas aller au-delà de 30 jours consécutifs. Les personnes qui souhaitent séjourner à Cuba plus de 30 jours devront la renouveler sur place dans un bureau de la « Inmigracion » pour 1 mois supplémentaire.
Attention : Depuis le mois de novembre 2004, le dollar ne circule plus à Cuba et depuis avril 2005 le Peso convertible appelé CUC est devenu la seule monnaie applicable dans les hôtels, magasins, restaurants, bars, taxis etc…
1CUC = 1$ US taxé de 18 %, vous recevrez donc pour 1 $ environ 0.82 CUC.
Cependant, le change d’Euros n’est taxé que d’environ 12 %, il est donc préférable de partir en voyage avec des Euros. Autrement dit, 1 € vaut environ 1.30 CUC et inversement 1 CUC vaut environ 0.75 €.
Tous les paiements ou retraits en carte bancaire sont quant à eux taxés de 11 à 12 %.
Attention : les taux de change varient tous les jours, les pourcentages sont donnés à titre indicatif !
Soucieux d’accompagner ses clients, Roots Travel propose différents types d’assurance (annulation, multirisque, rapatriement…) afin d’apporter plus de garantie et de sécurité durant votre voyage.
Toutefois, si vous optez pour un paiement par carte visa ou autres, certaines cartes bancaires permettent très souvent d’obtenir une assurance assistance-rapatriement. Par contre, il faut absolument demander une attestation à votre banque afin de pouvoir la présenter à votre entrée sur le territoire de Cuba.

Santé

Pour préparer votre voyage à Cuba, Roots Travel vous conseille d’être à jour dans toutes les vaccinations classiques (tétanos, polio, diphtérie, hépatite B et coqueluche).

Même si il n’y a aucune exigence en termes de vaccination, il est nécessaire de respecter certaines conditions :

  • Ne pas boire de l’eau du robinet et consommer les fruits et légumes s’ils n’ont pas été lavés ou cuits.
  • Consommez uniquement de l’eau minérale en bouteille, facilement disponible, durant votre séjour.
  • Le choix des médicaments disponibles sur place étant très limité, prévoyez un stock de médicaments nécessaires ainsi qu’une trousse de première urgence et de produits de base. (Aspirine, Doliprane et Efferalgan contre les maux de tête, la crème solaire pour les coups de soleil, un peu de désinfectant et quelques pansements en cas de chute !)

Il arrive de temps en temps que l’on recense des épidémies de dengue mais elles sont très rapidement jugulées. Les autorités cubaines sont plutôt efficaces sur ce type de problème. Il faut savoir que lors de votre séjour à Cuba vous serez entouré d’un nombre incalculable de médecin. Les médecins ont beaucoup d’avantages c’est donc un métier très répandu à Cuba.

Attention : les pharmacies sont peu fournies en médicament, il est donc préférable avant votre départ en vacances d’emporter vos médicaments ainsi que les produits anti-moustiques et les crèmes protectrices contre le soleil.

Vols à destination de Cuba 

Plusieurs compagnies aériennes desservent La Havane en vol direct ou indirect. La durée du vol est d’environ 10 heures. Pour les voyageurs souhaitant démarrer leur itinéraire par l’est de Cuba, il est aussi possible d’atterrir à Santiago.

Décalage horaire

Le décalage horaire est de 6 heures toute l’année par rapport à La France. Cuba applique le changement d’heure et passe en heure d’été la première semaine de Mars. Il faut noter qu’au mois d’août, quand il est 12h à Paris, il est 6h à Cuba.

Téléphone et indicatif

Durant votre séjour à Cuba, si vous désirez téléphoner en France, vous devrez composer le 119 + 33 + numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
Dans le sens inverse, si vous désirez appeler Cuba depuis la France vous devrez composer le 00 + 53 + indicatif ville + numéro de votre correspondant
Les communications entre la France et Cuba sont extrêmement chères…Vous pouvez, en cas d’indisponibilité financière, téléphoner en PCV (Cobro revertido)

Internet

Vous trouverez aisément des postes de navigation à Internet soit dans les centres d’appels téléphoniques Etecsa soit dans les grands hôtels. Les tarifs restent assez similaires dans les deux cas. Des efforts conséquents ont été faits pour fluidifier la connexion à Internet, qui, auparavant, était souvent très lente voire inaccessible.

Eléctricité

Le réseau électrique est de 110 volts avec fiche plate américaine. Vous devrez donc emporter un adaptateur universel ainsi qu’un transformateur. L’économie d’énergie constatée dans certaines villes limite parfois les déplacements du fait de manque d’éclairage. Prévoyez quand même une lampe de poche, que vous pourrez offrir à vos hôtes cubains avant votre retour de vacances.

A emporter

Roots Travel vous conseille d’emporter des vêtements légers, ainsi que des lunettes de soleil, crème solaire protection maximale. Durant la période hivernale, pensez à emporter avec vous, une petite veste ou gilet pour le soir ainsi qu’un pantalon long et des chaussures fermées.

Monnaie 

  1 CUC = 0,931909 EUR           Dernière mise à jour : 

Vous trouverez deux monnaies différentes pendant votre séjour à Cuba : Le Peso Cubano dont le taux de change est de 24 Pesos Cubanos contre 1 CUC (Peso Convertible).
1 CUC correspond normalement à 1 U$D mais attention, depuis avril 2005, les devises étrangères sont taxées !
Le Peso Cubano Convertible (CUC) est taxé à 18 %, vous recevrez donc environ pour 1 US$ environ 0.82 CUC. Cependant, le change d’euros est taxé à d’environ 12 %, il est donc préférable pour votre voyage à Cuba de partir avec des euros.

Paiement par carte bancaire

Tous les paiements ou retraits en carte bancaire sont quant à eux taxés de 11 à 12 %.
Attention : les taux de change varient tous les jours, les pourcentages sont donnés à titre indicatif.
Paiement en carte Visa, en dehors des banques dans lesquelles vous pourrez effectuer tout type d’opérations, vous trouverez dans les grandes villes des guichets automatiques où vous pourrez retirer des Pesos convertibles (CUC).

Environnement

En séjournant à Cuba, vous pourrez visiter une île possédant un environnement naturel d’exception. Une des flores les plus variées des Antilles avec 6700 espèces de plantes dont un peu plus de la moitié sont endémiques. Il existe plus de 300 espèces d’orchidées dont « Mariposa », la fleur nationale et le palmier royal, considéré comme emblème national.
De nombreux sites et villes de Cuba sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO offrant aux voyageurs la possibilité d’apprécier un héritage authentique.
Vous ne rencontrerez aucune espèce animale dangereuse, mise à part les crocodiles présents dans la péninsule de Zapata. L’île compte 19 600 espèces animales dont 1/3 sont endémiques, 354 espèces d’oiseaux recensées dont 25 endémiques, 900 espèces de poissons et 4000 sortes de mollusques. Par exemple, le tocororo est un oiseau de la famille de quetzal, son plumage reproduit les couleurs du drapeau national ou encore ranita, la plus petite grenouille du monde (1 cm).
Le pays compte 300 zones protégées, recouvrant 22% du territoire, répartis en 6 réserves classées par l’UNESCO : la péninsule de Guanahacabibes, la Sierra del Rosario, le parc national Ciénaga de Zapata, le parc national de Caguanes, le Parc Baconao et las Cuchillas del Toa.

Histoire

Au moment de la découverte de l’île par Christophe Colomb le 27 octobre 1492, Cuba était déjà peuplé d’environ 100 000 habitants dont la majeure partie était des indiens « Taïnos » et « Siboneys ». De ce fait, elle intègre la liste des colonies gérées par l’empire colonial espagnol. La domination espagnole perdit son influence dès le XVIIe siècle, quand la France, l’Angleterre et la Hollande disputèrent à l’Espagne ses conquêtes d’outremer.
Au XIXe siècle, une série de rébellions manqua de renverser le pouvoir colonial espagnol. Toutefois, elle accrut les tensions entre l’Espagne et les États-Unis, ce qui déclencha la Guerre hispano-américaine et conduisit finalement à l’indépendance de Cuba en 1902. L’île resta tout de même sous l’influence américaine jusque 1959, date à laquelle le dictateur Fulgencio Batista fut renversé par les révolutionnaires, dont le principal groupe était conduit par Fidel Castro.
Cuba se définit de nos jours comme étant une république socialiste, dont le président actuel est Raúl Castro, qui a succédé à son frère Fidel en 2006.

Economie

A l’époque, l’économie de Cuba reposait sur les plantations de canne à sucre, de tabac et de café. Entre 1600 et 1800, des milliers d’esclaves africains ont été amenés par les colons sur l’île afin de faire face aux besoins de main d’œuvre dans ce secteur agricole.
De nos jours, l’économie cubaine est entièrement contrôlée par l’Etat.
L’industrie cubaine se caractérise également par la production du ciment, des fertilisants, du textile, des immeubles préfabriqués, des machines agricoles et des produits de consommation domestique. Elle est aussi en partie consacrée au traitement des produits agricoles.
Le secteur du tourisme est actuellement en pleine croissance. Le gouvernement a énormément investi dans la création d’infrastructures nécessaires au bon développement de l’activité touristique. Elle est une source vitale pour l’entrée des devises dans le pays. Tout est mis en œuvre pour favoriser les voyages à Cuba : restauration de la vieille Havane, légalisation des chambres chez l’habitant et des paladars (restaurants privés).

Population

Lors de vos vacances à Cuba, vous visiterez un pays très cosmopolite. Le dernier recensement faisait état de 12 millions d’habitants. La population Cubaine est extrêmement diverse car elle est le résultat de la cohabitation des peuples originaires d’Afrique, d’Amérique et d’Europe.
Les discriminations raciales largement ignorées à Cuba, loin d’être inexistantes sont peu visibles. Vous rencontrerez les blancs, partis d’Espagne en majorité : ceux-ci étaient venus chercher fortune. Une forte présence de la population noire et mulâtresse partage le paysage démographique cubain suite au commerce d’esclaves, principalement amenés des côtes occidentales d’Afrique. Vous croiserez aussi des aborigènes (tainos, siboneyes ou guanahatabeyes) mais très peu car leur population a été lourdement touchée par les massacres et maladies survenus avant la fin du XVIe siècle. Et pour être très complet, vous pourrez remarquer aussi une présence française à Cuba.
Ce multiculturalisme marque l’architecture, la danse, la langue et la musique du pays.
En matières de savoir-vivre, sachez qu’à Cuba, le contact physique est ancré dans les normes et les embrassades ou bien les serrages de mains à tout va sont « normales ». Les Cubains adorent complimenter et être complimentés « mi corazon, mi vida ». La pratique courante du « psssit » n’a pas la même signification qu’en France, c’est le moyen utilisé pour interpeller une personne dans la rue, sans arrières pensées, bien évidemment.
La bonne humeur et la générosité sont les bienvenues dans ce pays. Pensez à offrir des cigarettes autour de vous et respecter les règles civiques, ne doublez pas dans les files d’attente. N’oubliez pas non plus de porter une tenue correcte dans les restaurants chic et dans les cabarets ! La cravate et la veste sont remplacées par la « guayabera » (une chemise traditionnelle).

Religion

A Cuba, le catholicisme a perdu beaucoup d’influence avec l’arrivée de Fidel Castro. L’Eglise refusant le communisme, fut vite assimilée à l’impérialisme par le régime. Ce n’est qu’en 1996 que la normalisation avec l’Eglise prend forme avec la venue de jean Paul II à Cuba. Depuis, Benoit XVI s’est aussi rendu à Cuba pour rendre hommage à la Virgen del Cobre à Santiago de Cuba en 2012.
La « Santeria » dont l’influence est très importante à Cuba est un syncrétisme mêlant les divinités africaines et catholiques. Les esclaves dont on détruisait systématiquement toute identité culturelle, ethnique ou familiale furent obligés de dissimuler leurs croyances en déguisant leurs dieux en divinité catholique. Chacune d’elle est représentée par une couleur ou des signes particuliers. Ces esprits ou divinités (Ochun, chango, Orula, Yemaya, etc) sont appelés « Orishas ». La « santeria » touche à peu près toutes les couches de la population cubaine, il est dit que plus de 50% de la population serait impliquée.

Gastronomie

L’île de Cuba n’est pas considérée comme une destination gastronomique même si nous constatons une amélioration dans certaines cuisines des lieux touristiques. Vous y mangerez beaucoup de riz et d’haricots appelés (« moros y christianos ») servis avec du poulet ou du porc. C’est le plat traditionnel et le plus courant à Cuba.
Les « platanas » (bananes frites) accompagnent régulièrement vos plats.
N’hésitez pas, lors vos venues au restaurant, à commander de la langouste car elle n’a pas d’égal et elle est souvent très bien cuisinée. La pêche étant réglementée, il n’est pas évident de s’en procurer, sauf peut-être dans le marché parallèle. Si elle n’est pas au menu, vous pouvez, quand même, demander aux serveurs.
Vous pourrez profiter de la multitude de fruits tropicaux comme la goyave, la papaye dite «Fruta bomba» et la mangue que l’on peut trouver pour pas cher dans les « agromercados ».
Ces marchés paysans situés en plein cœur des villes fournissent la majeure partie des fruits et légumes pour un prix vraiment raisonnable. Enfin, si la cuisine à Cuba n’est pas très épicée, elle repose sur un mélange assez fréquent du sucré et du salé.

Fêtes et évènements

Jours fériés :

  • 1er janvier : libération (arrivée des barbudos à La Havane).
  • 25, 26, 27 juillet : ces trois jours commémorent l’attaque par les barbudos de la caserne de Moncada, le 26 juillet 1953. Echec militaire cinglant, cette date n’en reste pas moins le point de départ d’une conviction inébranlable dans le triomphe à venir de la révolution cubaine pour M. Fidel Castro.
  • 10 octobre : début des guerres d’indépendance, en 1868.

Musique, cigares, rhum et voitures américaines

Durant vos vacances à Cuba, une chose est sûre, vous ne passerez pas à côté des voitures américaines des années 1950 du fait de leur nombre important. Elles rappellent l’époque prospère de Cuba. Si elles font toujours parties du paysage cubain c’est parce que la population ne peut pas se permettre de les mettre à la casse. Pour cette raison, elles sont devenues de vraies pièces de collection et les cubains sont connus pour être des bricoleurs hors pair.
A part, les américaines, un autre cliché ravira les amateurs de volutes de fumée, les cigares ou «puro », qui sont, sans contestation possible, les meilleurs au monde. Plusieurs marques se disputent le marché. Les cirages les plus connus sont les cohibas car ils ont été créés et fumés par Fidel Castro lui-même. Mais vous trouverez aisément des Romeo et Juliette, Hoyo de Monterrey ou encore des Partagas…
Près de Pinar del Rio se trouve les principaux sites de production de cigares. Vous apprendrez que la fabrication du cigare est un long processus, le choix des feuilles etc… Il s’agit en réalité d’un art.
Le rhum est, au même titre que le cigare, une fierté nationale. Au début, celui-ci n’était destiné qu’aux pirates. Sa consommation s’est largement étendue avec la découverte de la double distillation à la fin du XVIIIe siècle. Le Havana Club est le premier rhum cubain, celui-ci est assez fort bien que doux et léger au goût. L’autre alcool réputé est l’aguardiente (45°), l’eau de vie traditionnelle des paysans, il est vivement déconseillé d’en boire !
Au-delà des typiques mojito et Hemingway (ou daïquiri), les multiples cocktails de Cuba vous réserveront également de belles surprises.
Cuba est en pays riche au niveau de la danse et de la musique : rumba, punto, tonada, danzon, son, batanga, bolero, changüi, guajira, mambo, cha-cha-cha, pachanga, songo, salsa… Elles sont l’héritage des cultures espagnoles et africaines. Si vous voulez être à la mode à Cuba, il faut savoir danser le reggaeton, rebaptisé le cubaton. Il s’agit d’un mélange entre la techno et le reggae sur lequel la jeunesse se déhanche toute la journée.
Si cette danse ne vous dit rien, vous pourrez toujours prendre des cours de salsa à La Havane, à Santiago ou bien à Trinidad !

Open chat
Roostravel
Des questions ? contactez-nous sur
WhatsApp!